Campagne d’aide aux victimes du Covid-19 ? Attention arnaque !

Une de nos adhérentes a reçu un e-mail annonçant la mise en place d’une campagne d’aide aux victimes du Covid-19, avec plus de 900 millions d’euros débloqués pour les foyers modestes. Vais-je percevoir une aide ?

Voici le courriel qu’elle a reçu :

Pourquoi ça a l’air vrai :

– il n’y a pas de fautes, c’est très bien écrit

– Il y a le slogan : « Respectons les gestes barrières, protégeons nous les uns les autres. »

– c’est signé et envoyé du Ministère de la santé

Pourquoi ça ne l’est pas :

Première remarque: l’adresse e-mail de l’expéditeur n’apparaît pas. Il est simplement noté « Ministre de la Santé » donc on ne sait pas quelle est l’adresse d’expédition. D’ailleurs, l’expéditeur serait le Ministre, mais le mail est signé du ministère et l’intitulé exact du ministère est « Ministère des Solidarités et de la Santé », et non « Ministère des Solidarités et la santé » comme c’est indiqué.

Ensuite, nous trouvons un signalement d’arnaque similaire au mois de janvier 2022 : https://www.signal-arnaques.com/scam/view/447456.

Enfin, le texte a été repris d’un communiqué de presse du 15 avril 2020 : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/200415_-_cp_covid-19_aide_exceptionnelle_solidaire.pdf.

C’est une tentative de phishing (hameçonnage). Le but premier est d’obtenir des données vous concernant (nom, prénom, confirmation de votre adresse e-mail,…). Dans un deuxième temps, les escrocs à l’origine de ce message vont vous demander des informations bancaires, soi-disant pour vous verser cette aide. Les informations bancaires obtenues seront ensuite utilisées pour pirater votre compte et réaliser des achats avec votre carte bancaire. Comment ? Pour obtenir le code de validation de leurs achats, les escrocs se font passer pour votre banque et vous font croire qu’une opération bancaire est en cours et qu’il faut la bloquer en renvoyant un code. Ne renvoyez pas le code, et ne répondez pas à cet e-mail.

 

Article précédent
Mon espace santé: activez ou refusez votre carnet de santé numérique
Article suivant
Hausse de 3 € des contrats Red by SFR : vous pouvez la refuser

À voir également…